mercredi 9 août 2017

Nos débuts dans la vie - Présentation de la pièce de Patrick Modiano



La pièce de théâtre Nos débuts dans la vie est, avec le roman Souvenirs dormants, l'un des deux livres de Patrick Modiano à paraître le 26 octobre 2017 dans la collection Blanche de Gallimard, l'éditeur historique de l'écrivain. 

Patrick Modiano : "La publication simultanée de Souvenirs dormants et d'une pièce de théâtre n'est sans doute pas le fruit du hasard. Les mots "un début dans la vie" apparaissent dans une page de Souvenirs dormants, mais l'un des deux livres ne pouvait être écrit que sous une forme théâtrale, car c'est un texte sur le théâtre." (entretien accordé au bulletin Gallimard à l'occasion de la sortie des deux livres). 

Présentation de la pièce par l'éditeur : 
"Déambulant dans un théâtre, à la recherche de la loge où il retrouvait autrefois Dominique, alors jeune première, Jean revit sa jeunesse où, écrivain débutant, il rêvait d'être publié tandis que la jeune comédienne guettait les premiers signes du succès. Réécriture personnelle de «La Mouette» de Tchekhov, cette pièce reprend les grands motifs autobiographiques qui traversent l'oeuvre de Modiano."

Fils d’une comédienne, Patrick Modiano a été tenté dès sa jeunesse par le travail dramatique. «J’avais toujours écrit des pièces parallèlement aux romans, mais je les laissais traîner dans les tiroirs», confie-t-il en 1974. C'est l'époque où pour la première fois, des comédiens jouent une de ses œuvres. Cette pièce, La Polka, créée en mai 1974 au Gymnase-Marie Bell, à Paris, n'a cependant pas le succès attendu. Faute de trouver son public, La Polka est vite retirée de l’affiche. Modiano en gardera le souvenir cuisant d’un "véritable désastre". 

Il ne revient au théâtre que par la bande, en 1983, avec Poupée blonde. Ce livre cosigné avec le dessinateur Pierre Le-Tan se présente comme un programme de pièce de théâtre à l’ancienne, fleurant délicieusement les années 1940 ou 1950. On y lit les dialogues, avec leurs didascalies soignées. Cependant l’ensemble prend sa valeur grâce à tout ce qui se trouve autour : les fausses publicités pour des marques de luxe ou des cabarets, les photographies de l’auteur et des comédiens, etc. Il s'agit d'une sorte de parodie, ou d'auto-pastiche par rapport à La Polka

Depuis Poupée blonde, Modiano n'avait plus écrit pour le théâtre. 

Sa nouvelle pièce, Nos débuts dans la vie, semble éminemment "modianesque". Le titre évoque en particulier ce passage de Quartier perdu (1985) : "Ne vous inquiétez pas : tous ces gens qui ont été les témoins de vos débuts dans la vie vont peu à peu disparaître. Vous les avez connus très jeune, quand c'était déjà le crépuscule pour eux." 

Il fait aussi songer aux tout derniers mots de La Petite Bijou (2001) : "J'ai entendu longtemps encore le bruissement des cascades, un signe que pour moi aussi, à partir de ce jour-là, c'était le début de la vie." Sans oublier ces deux phrases extraites de Dans le café de la jeunesse perdue (2007): "Nous finissions par ne plus très bien savoir, Louki et moi, ce que nous faisions là au milieu de tous ces inconnus. Tant de gens croisés à nos débuts dans la vie, qui ne le sauront jamais et que nous ne reconnaîtrons jamais." 

Quant aux personnages, leurs prénoms marquent un ancrage autobiographique certain : Jean est le premier prénom de Patrick Modiano, Dominique est celui de sa femme

2 commentaires:

  1. Pièce attendue avec autant d'impatience que le livre, alors vivement merci de cette contextualisation éclairante !

    RépondreSupprimer
  2. A lire et tout de suite aussi! Merci Mr. Cosnard de toujours partager avec nous, fans de Patrick Modiano, toutes les nouveautés les plus importantes et intéressantes!

    RépondreSupprimer